Les points clés pour réussir une gestion locative

Les points clés pour réussir une gestion locative

Quand on est propriétaire et qu’on souhaite tirer profit de sa propriété, la mise en location est la solution la plus bénéfique. Non seulement vous percevez un loyer à chaque fin du mois, mais aussi vous restez le seul propriétaire de votre bien. Tout contribuable désireux de se lancer dans l’investissement en immobilier s’interroge sur la manière de réaliser sa gestion locative.

Plusieurs paramètres entrent en compte dans la rentabilité d’un tel projet. En fonction du dispositif de location ou de défiscalisation choisi, vous aurez à respecter certaines règles et effectuer des étapes rattachées à la gestion locative. Pour de meilleurs résultats, voici quelques points clés à garder en esprit.

Procéder à la mise en location au moment opportun

En général, proposer votre logement à la location peut se faire une fois que vous êtes proclamé propriétaire. Plus vite vous remplissez les formalités pour la mise en location, plus vos chances de trouver de potentiels locataires seront élevées. Pour ce faire, renseignez-vous d’abord sur les prix du marché.

Afin de rester dans le raisonnable, vous pouvez aisément faire une comparaison avec le loyer des biens similaires au vôtre. Des sites internet tels que https://rencura.be/fr proposent des outils rapides et faciles à utiliser afin de vous aider dans votre démarche.

Recourir à un Professionnel dans le domaine

La partie gestion locative n’est pas une mince affaire quand on est un particulier. Sous peine de se perdre dans les jargons du domaine, solliciter l’avis d’un expert en immobilier (agence, courtier…) est fortement recommandé. En général, les propriétaires ont du mal à rester objectifs lors de l’estimation de la valeur de son bien.

Procéder à la mise en location

Le facteur sentimental est souvent pris en compte, ce qui pourrait fausser la valeur du logement, risquant de n’intéresser personne. Vous pouvez ainsi obtenir de précieux conseils pour un meilleur résultat, notamment sur le type de location qui conviendrait le mieux à votre cas.

Sélectionnez une cible bien particulière

À chaque caractéristique de logement correspond un certain type de locataire. Si vous avez une ou deux pièces à louer, ce type d’appartement est très tendance auprès des étudiants et des jeunes actifs. À l’inverse, une maison ou un grand appartement sont plus adaptés aux familles ou à la colocation.

La durée du contrat va également dépendre de ces critères. Si les étudiants séjournent pour une courte durée, les grandes familles sont plus enclines à rester au moins 5 ans dans le même logement. Lors de vos publications et annonces, mettez bien en valeur ces caractéristiques pour ne pas induire en erreurs vos prospects.

La rédaction du bail de location est également un aspect de la gestion locative que nul ne peut déroger. Ce contrat a pour rôle de stipuler au propriétaire et au locataire les droits et obligations de chacun. Le type de location (classique, Pinel, meublée, vide…) va influencer sa durée.

Pour une location vide, la durée minimale est de 3 ans pour une personne physique, contre 6 ans pour une société civile immobilière. Dans tous les cas, prévoyez une caution ou souscrivez à une assurance loyer impayé pour vous prémunir contre ce genre d’incident.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *